La vidéo

Le texte

Being Beauteous

Devant une neige, un Être de beauté de haute taille. Des sifflements de mort et des cercles de musique sourde font monter, s’élargir et trembler comme un spectre ce corps adoré ; des blessures écarlates et noires éclatent dans les chairs superbes. Les couleurs propres de la vie se foncent, dansent, et se dégagent autour de la vision, sur le chantier. Et les frissons s’élèvent et grondent, et la saveur forcenée de ces effets se chargeant avec les sifflements mortels et les rauques musiques que le monde, loin derrière nous, lance sur notre mère de beauté, — elle recule, elle se dresse. Oh ! nos os sont revêtus d’un nouveau corps amoureux.

Ô la face cendrée, l’écusson de crin, les bras de cristal ! le canon sur lequel je dois m’abattre à travers la mêlée des arbres et de l’air léger !

Arthur Rimbaud, Les Illuminations

Les illustrations

Being Beauteous de Arthur Rimbaud dans Les Illuminations - Peinture de Pierre Paul Rubens et Jan Brueghel l'Ancien - Le jardin d'Eden et la chute de l'homme - 1615
Being Beauteous de Arthur Rimbaud dans Les Illuminations - Peinture de Pierre Paul Rubens et Jan Brueghel l'Ancien - Le jardin d'Eden et la chute de l'homme - 1615
Arthur Rimbaud - Photo-carte de visite par Étienne Carjat - Reproduction vers 1912 - 1872
Arthur Rimbaud - Photo-carte de visite par Étienne Carjat - Reproduction vers 1912 - 1872

Le pdf

Le pdf du poème Being Beauteous de Arthur Rimbaud et du recueil Les Illuminations seront bientôt disponible.

Laisser un commentaire