La vidéo

Le texte

C’est La Nuit ; La Nuit Noire…

C’est la nuit ; la nuit noire, assoupie et profonde ;
L’ombre immense élargit ses ailes sur le monde.
Dans vos joyeux palais gardés par le canon,
Dans vos lits de velours, de damas, de linon,
Sous vos chauds couvre-pieds de martres zibelines,
Sous le nuage blanc des molles mousselines,
— Derrière vos rideaux qui cachent sous leurs plis
Toutes les voluptés avec tous les oublis,
Aux sons d’une fanfare amoureuse et lointaine,
Tandis qu’une veilleuse, en tremblant, ose à peine
Eclairer le plafond de pourpre et de lampas,
Vous, duc de Saint-Arnaud, vous, comte de Maupas,

Vous, sénateurs, préfets, généraux, juges, princes,
Toi, César, qu’à genoux adorent tes provinces,
Toi qui rêvas l’empire et le réalisas,
Dormez, maîtres… — Voici le jour. Debout, forçats !

Jersey, 28 octobre 1852

Victor Hugo, Les Châtiments

Les illustrations

C’est La Nuit ; La Nuit Noire... de Victor Hugo dans Les Châtiments - Peinture de Léon Bonnat - Le lac de Gérardmer - 1893
C’est La Nuit ; La Nuit Noire... de Victor Hugo dans Les Châtiments - Peinture de Léon Bonnat - Le lac de Gérardmer - 1893
Victor Hugo - Photographie par Auguste Vacquerie - 1853
Victor Hugo - Photographie par Auguste Vacquerie - 1853

Le pdf

Le pdf du poème C’est La Nuit ; La Nuit Noire… de Victor Hugo et du recueil Les Châtiments seront bientôt disponible.

Laisser un commentaire