La vidéo

Le texte

Oh ! Par Nos Vils Plaisirs…

Oh ! par nos vils plaisirs, nos appétits, nos fanges,
Que de fois nous devons vous attrister, archanges !
C’est vraiment une chose amère de songer
Qu’en ce monde où l’esprit n’est qu’un morne étranger,
Où la volupté rit, jeune, et si décrépite !
Où dans les lits profonds l’aile d’en bas palpite,
Quand, pâmé, dans un nimbe ou bien dans un éclair,
On tend sa bouche ardente aux coupes de la chair,
À l’heure où l’on s’enivre aux lèvres d’une femme
De ce qu’on croit l’amour, de ce qu’on prend pour l’âme,
Sang du cœur, vin des sens âcre et délicieux,
On fait rougir là-haut quelque passant des cieux !

Juin 1855.

Victor Hugo, Les Contemplations

Les illustrations

Oh ! Par Nos Vils Plaisirs… de Victor Hugo dans Les Contemplations - Peinture de Thomas Couture - Souper à La Maison d'Or - 1855
Oh ! Par Nos Vils Plaisirs… de Victor Hugo dans Les Contemplations - Peinture de Thomas Couture - Souper à La Maison d'Or - 1855
Victor Hugo - Photographie par Walery - 1875
Victor Hugo - Photographie par Walery - 1875

Le pdf

Le pdf du poème Oh ! Par Nos Vils Plaisirs… de Victor Hugo est disponible dans le recueil Les Contemplations :

Laisser un commentaire